Accueil

Canadian Common Ground Alliance

La prévention des dommages, c'est l'affaire de tous

 5

À propos du CCGA

La prévention des dommages, c'est l'affaire de tous

La vision du CCGA est d'être la voix collective en matière de prévention des dommages au Canada et de recruter des membres au sein d'associations et d'organismes canadiens qui, avec le CCGA, ont un partage des responsabilités pour trouver des solutions en termes de sécurité publique et de prévention des dommages.

Dans un esprit de partage des responsabilités, les partenaires régionaux du CCGA accueillent volontiers tous les partenaires désireux de faire partie du processus d'identification et de promotion de bonnes pratiques utilisées servant à réduire les dommages aux infrastructures souterraines. Toutes « bonnes pratiques » approuvées par les partenaires régionaux du CCGA se fondent sur les consensus des experts représentant les groupes d'acteurs suivants : les excavateurs; les localisateurs; les entrepreneurs en construction routière; les propriétaires et exploitants des réseaux d’électricité, de télécommunications, d’oléoducs, de conduites de gaz, de chemins de fer, d’aqueduc; les gestionnaires de centre d’appels et des travaux publics; les fabricants d’équipements; les responsables de la réglementation provinciale et fédérale; les compagnies d’assurances; les services d’urgence ainsi que les entreprises de design et d’ingénierie.

 

L'historique du Common Ground Alliance

Le Common Ground Alliance

Officiellement formé aux États-Unis en l'an 2000, le Common Ground Alliance (CGA) constitue la poursuite du travail prévu en termes de prévention des dommages selon l'étude réalisée par le Common Ground. Commanditée par le ministère américain des Transports et complétée en 1999, cette étude est le fruit d'un travail de collaboration entre 160 professionnels de l'industrie qui ont identifié les bonnes pratiques reliées à la prévention des dommages.

Le CGA américain est actuellement la tribune optimale où les acteurs de l'industrie peuvent partager des renseignements et des points de vue tout en travaillant ensemble sur tous les aspects concernant la prévention des dommages. Cela permet d'obtenir des résultats qui, autrement, seraient impossibles à avoir. Le CGA travaille en collaboration avec les acteurs de l'industrie et les organismes de contrôle afin d'obtenir de meilleurs résultats grâce à un partenariat et à une collaboration en vue d'atteindre les objectifs communs en matière de prévention des dommages.

Le Canadian Common Ground Alliance

L'historique canadien du CGA est très différent de son homologue américain. Au Canada, les partenaires régionaux du Common Ground Alliance ont été créés dans diverses provinces, dont l’Ontario (ORCGA), la Colombie-Britannique (BCCGA), le Québec (APISQ), l’Alberta (ABCGA), la Saskatchewan (SCGA) et l'ajout récent du Manitoba (MCGA) tout comme celui de l'est du Canada, soit l'Atlantic Canada Common Ground Alliance. Réalisant que tous les partenaires régionaux avaient des enjeux communs sur le plan national, le CCGA décide, en 2006, de mettre en place un comité spécial afin de clarifier ces enjeux dans une perspective nationale. En quelques années, il devient clair que le CCGA doit être plus structuré afin de conserver sa notoriété en matière d’enjeux cruciaux. C’est en 2009 que le comité a introduit et accepté un modèle de gouvernance. En accord avec ce modèle, le CCGA procède, à la fin de 2009, à sa première élection afin d'élire les membres de la direction, dont le président, le vice-président et le secrétaire.

L’objectif premier du CCGA est la gestion des enjeux nationaux en matière de prévention de dommages. Ce sont les partenaires régionaux qui décident quels enjeux méritent d’être abordés d’une seule voix.

Canadian Common Ground Alliance. Tous droits réservés 2010

Powered by Wild Apricot Membership Software